Le bras de Morphée

Poésie
Home / Ecriture / Poésie / Le bras de Morphée

La nuit paraît bien longue
A celui qui n’a plus
Ni rêves ni micro-ondes
il s’ra jamais repu

Je voudrais m’endormir
Pour de bon dans mes draps
Trouver le repos fuir
tout au creux de tes bras

Mais pourquoi donc Morphée
Tu ne viens pas à moi
De ne plus y penser
Moi aussi j’ai le droit

Les médiocres s’endormissent
Et toi tu me tiens las
A attendre que tu glisses
Mes paupières sous ton bras

Tableau: Morphée et Iris
Peintre: Pierre-Narcisse Guérin

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *